Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

ALGER - Le président du MC Alger, Abdelkrim Raissi, comparaîtra dans les prochains jours devant la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) pour s'expliquer sur l'affaire du gardien de but de l'USM Bel-Abbès, Matijas Jonathane, à qui il a fait signer un contrat il y a quelques semaines alors qu'il est toujours lié à son club.

Selon le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, joint au téléphone par l'APS dimanche, le premier responsable du MCA risque une "sanction sévère".

"Les règlements sont clairs à ce propos. On n'a pas le droit de négocier avec un joueur ou l'engager alors que l'intéressé est sous contrat avec un autre club", a rappelé Kerbadj.

La direction du Mouloudia s'est défendue en expliquant que le gardien Jonathane lui avait assuré avoir eu gain de cause dans la plainte qu'il a déposée au niveau de la commission de règlement des litiges (CRL) à l'encontre de la direction de l'USMBA pour n'avoir pas perçu ses salaires pendant plusieurs mois.

"Ni le MCA ni le joueur n'avaient le droit de signer leur contrat tant que la CRL n'a pas encore tranché la plainte en question", réplique le président de la LFP, qui a souligné que Jonathane est exposé lui aussi à une "sévère sanction".

Le portier franco-algérien de 25 ans avait rejoint l'USMBA l'été dernier pour sa première expérience dans le championnat d'Algérie, une expérience vouée à l'échec vu que son club a été relégué en Ligue 2 en fin d'exercice écoulé.